Médiation et droit collaboratif

Le développement des MARCS (Modes Alternatifs, Amiables ou Appropriés de Résolution des Conflit) constitue une diversification du panel permettant de résoudre les conflits… Mais non la panacée. 

La panacée, c’est le choix. La panacée, c’est un système dans le cadre duquel les justiciables peuvent trouver le mode de solution des litiges le plus approprié à leur situation

O. CAPRASSE, « Les modes alternatifs de règlement des différends : anges ou démons ? », Leçon inaugurale, Rev. Dr. Ulg, 2004, p. 441).

En effet,

Qu’il s’agisse de l’éviter, de le dépasser, ou de le trancher, il existe de nombreuses possibilités de traiter le conflit » 

A.-M BOUDART et F. VAN DE PUTTE, Familles : Union et Désunion Commentaire pratique, Suppl. 24, s. 1, Kluwer, 15 septembre 2011, p. 123.

Ensemble, nous analyserons le mode approprié de résolution de votre conflit. Je vous expliquerai en détails les différentes possibilités qui s’ouvrent à nous. 

Dans cette optique et afin de dépasser votre conflit, je pourrai vous assister aussi bien en qualité d’avocat conseil dans la médiation qu’en qualité de médiateur. 

Qu’elle soit judiciaire ou volontaire, la médiation peut intervenir dans toutes sortes de conflits qu’il s’agisse de problèmes familiaux, civils, sociaux ou commerciaux. 

La médiation distingue le conflit (les relations entre les sujets s’affrontant) du litige (la « traduction et la réduction judiciaire du conflit »).

Le litige représente la pointe de l’iceberg qu’est le conflit ; et l’expérience enseigne que lorsque le litige est résolu, que la pointe est dissoute, l’iceberg peut se retourner et laisser apparaître un nouveau pic, un nouveau litige. Le conflit est composé d’une richesse d’éléments qui n’apparaissent pas dans le litige : les faits sans pertinence à la démonstration judiciaire, les émotions, les sentiments, les valeurs, les besoins et les intérêts des parties.

J. A. MIRIMANOFF, La médiation : de la mythologie à la réalité. Une Parabole,Genève, GEMME, 2012 p.5.